Peut-on supprimer la violence?

Explication du texte de Hobbes

Selon Hobbes, la nature Humaine est composée de trois causes de discorde : la compétition qui pousse les Hommes à s’attaquer en vue du Gain en employant la violence afin de se rendre maître de la personne des autres, la Gloire qui pousse les Hommes à s’attaquer en vue de la Réputation qui elle, emploie la violence pour des riens. Celle-ci est dirigée directement contre Soi ou indirectement contre sa famille, ses amis, son pays ou son Nom. Enfin, la défiance en vue de la sécurité afin de se défendre. Hobbes ici évoque le cas de l’Homme s’il n’y avait pas de lois. Pour lui, il y a perpétuellement une Guerre de chacun contre chacun hors des états-civils et celle-ci est toujours présente tant que la volonté de se battre est avérée.

Hobbes explique également la méfiance de l’Homme malgré la présence de lois et d’autorités. Par exemple, il dit que quand l’Homme va se coucher, il verrouille ses portes, cherche à être bien accompagné et s’arme lorsqu’il voyage puis ferme ses coffres à clef tout en sachant qu’il existe des lois et des fonctionnaires pouvant venger les torts qui lui seront faits.

Enfin, Hobbes pense que la violence ne peut être supprimée car celle ci est ancrée dans la nature de l ‘Homme qui est immuable tandis les que lois, elles, ne le sont pas.

Leïla ROUICHI, 1èreL

Explication du texte de Gandhi

En 1938 , Gandhi écrit une lettre à son lecteur dans laquelle il tente de distinguer la violence et la non-violence.

Selon Gandhi la non-violence n’est sûrement pas le fait d’arrêter de ce battre , ni d’y renoncer; en réalité il s’agit simplement d’arrêter la violence , les tueries , les massacres tout en continuant de se battre en utilisant sa raison , et la parole ce qu’il nomme la « résistance de l’âme ». Gandhi pense que cette méthode est la plus efficace pour lutter contre un opposant , que son opposant s’inclinera devant celui qui sait communiquer. Gandhi se livre également à des confidences à son lecteur en prônant une loi qu’il nomme « loi de l’amour ». Il caractérise cette loi comme étant une loi rudimentaire , même s’il précise que cette loi ne peut permettre de résoudre tous les problèmes. Selon lui elle est beaucoup plus bénéfique pour l’homme que la « loi de la destruction ».

Pour utiliser cette méthode, il faut réussir à l’acquérir, la pratiquer, et s’entrainer sérieusement.

Il poursuit en parlant de ses anciennes rancœurs , disant ne pas chercher à se venger de ceux qui ont voulu lui faire du mal , car les représailles conduiront l’homme à sa perte. A  cause de la rancœur qui refait surface  l’homme a tendance à avoir de mauvaises pensées , « les pensées hameuses « .

En conclusion, le sage termine par dire que la violence ne peut qu’être mal , et ne peut produire le bien. Le bien qu’elle peut procurer parfois , n’est qu’un bien temporaire.  » Le pardon est plus noble d’un châtiment »; la violence est un péché.

YETELA Marie-Pierre, 1èreL

Note sur Gandhi

Mohandas Karamchand Gandhi est un dirigeant politique, important guide spirituel de l’Inde et du mouvement pour l’indépendance du pays. Il naît le 2 Octobre 1869 et meurt assassiné le 30 janvier 1948 à Delhi. Il était surnommé Mahatma qui siginifie « grand âme ». Le but de Gandhi était de montrer l’éfficacité de la  non-violence. Il a été un pionnier et un théoricien de la résistance à l’oppression par la désobéissance civile de masse qui contribua à l’indépendance de l’Inde. Gandhi, avocat ayant fait du droit en Angleterre, développe au fil de ses actions les valeurs de dignité humaine et justice sociale. À son retour en Inde, Gandhi incita les fermiers et les travailleurs pauvres à protester contre les taxes jugées trop élevées. En 1909, il développe son combat sur la non-violence. Gandhi décide de prendre part à la guerre. Àprès la Première Guerre mondiale, il est rejoint par des milliers d’Indiens pour s’opposer aux Britanniques en organisant la résistance civique et des campagnes de non-coopération (tel que les boycott de tribunaux, écoles etc …). Il lance également une campagne visant à obtenir l’indépendance économique face à l’appauvrissement de la population et la destruction de l’industrie locale, conséquence de la politique coloniale britannique. Mais sa campagne de désobéissance civile est un échec. Il est arrêté pour subversion en 1922 par le gouvernement. En 1930, bénéficiant d’une influence considérable, Gandhi entreprend une nouvelle campagne de désobéissance civile visant à la suppression des impôts, notamment sur le sel. Il est de nouveau emprisonné, puis libéré en 1931. Après l’indépendance partielle de l’Inde en 1935, il combat pour l’unification des principautés indiennes locales. A la tête du Parti du Congrès, avec Nehru, il œuvre pour l’indépendance totale de l’Inde. En 1944, les Britanniques s’engagent à accorder l’indépendance aux Indiens s’ils mettent un terme aux querelles entre musulmans et membres du parti du Congrès. Gandhi s’oppose de toutes ses forces à la partition du pays mais doit se résoudre à la création de deux Etats, l’Inde et le Pakistan, en 1947, pour garantir la paix intérieure. Il ne peut empêcher le déchaînement de violence entre les musulmans et les hindous et meut assassiné le 30 janvier 1948 par un fanatique hindou. Les combats non violents de Gandhi pour la défense des droits de l’homme eurent une influence importante sur les mouvements de libération et de défense des droits civiques dans le monde entier, notamment pour les noirs en Amérique du Nord.

Pour conclure nous pouvons dire que Gandhi était un brave homme qui s’est battu toute sa vie pour la paix et la non-violence. Il a beaucoup fait pour son pays et le peuple indien lui doit beaucoup.

Hijab SHABBA, 1èreL

Explication du texte de Lorenz

D’après le philosophe Lorenz, la violence est une pulsion naturelle et instinctive. Néanmoins, il se demande s’il existe chez l’homme des réactions innées capables de stopper ce comportement agressif afin de conserver l’espèce humaine. Une grande partie des philosophes pensent que tous les comportements qui ne servent pas immédiatement les besoins de l’individu sont dictés par la raison et la responsabilité, ce qui n’est vrai qu’en partie. En effet, si la raison et la responsabilité de résoudre les problèmes existent, cela n’empêche pas de régler des pulsions meurtrières qui provient de notre instinct. La solution pour Lorenz pour arrêter les pulsions meurtrières de l’homme serait d’augmenter au maximum les contacts entre les hommes en les rendant complices. Il dénonce ainsi la propagande en parlant des hommes qui ont toujours vécu la vie pulsionnelle de l’homme et qui, persuadés que leur ennemi n’était pas leur semblable, les animalisaient. Il faut voir la vérité: l’homme se comporte tel un animal, plus spécifiquement un rat qui forme des clans, surpeuple un territoire et s’anéantit dans de violents combats résultant des facteurs précédents.

Phoebe Cognet, 1èreL

 

 

Explication du texte de Breton

Pour comprendre le texte de Philippe Breton, on peut poser la problématique suivante: quels sont le moyens pour s’opposer à la violence physique? En effet, Breton est contre la violence physique. La première solution de Breton contre la violence physique est la parole. La deuxième solution face à la guerre est la négociation: cela est en lien avec la première solution, la parole. L’agression physique doit elle être remplacée par des méthodes non violentes comme le dialogue argumenté. Enfin, on peut être violent verbalement mais à condition que cela n’ait pas des répercussions plus violentes que la violence physique.

La parole est une des solutions les plus utilisées de Breton car il existe des interventions sociales, comme de la psycothérapie. Mais il faut faire attention car quand on utilise la parole, il est possible que la violence verbale ait plus d’impacts que la violence physique.

Naomie Lepante, 1èreL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s