Faut-il appréhender la mort?

La mort est un sujet délicat et inexpliqué en débat. La première vérité absolument certaine  de notre existence, outre le fait que nous existions, est donc l’inéluctabilité de notre mort. Face à cette troublante affirmation s’impose la recherche d’une réponse  complète  et chacun veut connaitre la vérité sur sa fin. Il veut savoir si la mort sera le terme définitif de son existence, s’il y a quelque chose qui dépasse la mort et s’il lui est permis d’espérer une vie ultérieure ou non. Depuis l’antiquité, les religions tentent de répondre aux questions que nous n’osons pas nous poser. Indépendamment, on peut appréhender la mort et sous diverses formes il y a ceux qui ont peur de la mort et ceux que celle ci n’effraye pas .

SHEIKH ISSA, 1L

Pour commencer, penser à la mort est peut être une bonne chose, car c’est une fatalité. Elle peut arriver à tout le monde, donc il faut vivre chaque jour comme le dernier, mais en y pensant tout le temps, on ne peut pas profiter de la vie. En effet, on se dit qu’on peut partir à tout moment. Ce sentiment de pouvoir mourir à l’instant nous tue moralement à petit feu. Je pense aussi qu’avoir peur de la mort est stupide mais en même temps compréhensible car quitter tout ce qui a compté pour nous jusque là pour quelque chose d’inconnu est une crainte que tout le monde doit avoir.

Fanta Traore, 1L

Faut-il appréhender la mort ? Selon Montaigne, il faut effectivement y penser mais ne pas s’en inquiéter. En effet, il faudrait y penser et ne pas la craindre car nous devons garder en tête que cela nous arrivera à tous sans exception. La peur de l’inconnue est une des raisons pour lesquelles certaines personnes ont peur de mourir. Mais nous pouvons aussi avoir peur de la mort à l’idée que le monde nous oublie et qu’on y laisse aucune trace car la plupart des être humains ont besoin de se sentir importants. Ils ont besoin de reconnaissance et de se satisfaire d’avoir été indispensables.

SUTHAHARAN Jennifer, 1L

Comme le dit Spinoza,  la mort est souvent provoquée par des raisons extérieurs comme par des personnes ou des situations par exemple. Cela signifie qu’on est emprisonnés par ces raisons. Par contre lorsqu’on est libre, on conserve notre âme et en ne pensant à  rien encore moins la mort et ce n’est que bénéfique pour la personne. Donc, c’est pour cela qu’il ne faut pas penser à  la mort et profiter de la vie, des moment présents, agir par vertu et raison pour vivre et conserver son être et être heureux.

Ibtissem HADJ HENNI, 1L

Qu’est-ce que la mort d’un point de vue externe?

Pour faire référence à Epicure, il faut penser à la mort mais ne pas avoir peur de la mort d’après sa citation « prend l’habitude de penser que la mort n’est rien pour nous ». On ne peut pas prédire notre mort, c’est Dieu qui donne et c’est Dieu qui prend: il ne faut pas appréhender la mort, si elle doit arriver elle arrivera tôt ou tard. On meurt tous un jour, c’est le cycle de la vie. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas profiter de la vie, la mort est imprévisible, elle pourrait arriver au moment ou l’on s’y attend le moins. Le mot « mort » pourrait effrayer certaines personnes. Nul ne sait à quoi s’attendre en mourant et ce que cela engendrerait. Tout le monde est susceptible d’être touché par la mort: il en va de même que pour les personnages importants qu’ils soient des personnalités ou autre, un jour ou l’autre nous passerons tous par cette étape-là.

Certaines personnes se voilent la face en se faisant une idée précise de ce qu’est la mort. Chaque individu à sa propre définition de la mort selon leur convenance, qu’elle fasse peur ou non, l’Homme reste cependant ignorant à ce sujet-là, mais dans tous les cas, la mort met fin à l’existence. Peut être que l’homme n’a pas peur de la mort en elle-même mais il a peur de ne plus rien être, mais une fois la mort atteinte, nul ne sait ce qu’il adviendra. On peut considérer la mort comme un phénomène naturel.

Dans tout les cas, une question se soulève, existe t-il une vie après la mort ?

On peut se faire plusieurs idées de la mort, d’un point de vue scientifique ou d’un point de vue philosophique. La mort apparait comme étant une conséquence tragique directe de la vie. Et l’homme doit faire face à cette fatalité.

Fusia Mohammad, 1L

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s